Retour à la page d'accueil du site

Forum général :  Les machine anciennes avant 1960 ... Bienvenue sur le Forum francophone de la machine à coudre.
Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Bernina0 (Adresse IP journalisée)
Date: jeu. 3 décembre 2015 21:54:49

Quelques conseils à ceux qui voudraient, comme moi, lubrifier correctement une vieille machine à coudre.

D’abord utiliser de l’huile de vaseline.
Pas très cher ~ 5€ la burette de 250 ml mais pas pratique du tout : la moindre pression sur cette dernière vous délivre 50 fois la dose dont vous avez besoin.
Alors pour ne pas transformer votre machine à coudre en friteuse dégoulinants munissez-vous d’un petit récipient en verre (un verre à eau de vie fera l’affaire ou mieux un petit bocal de confiture 42g avec couvercle) et d’un petit pinceau d’écolier, un numéro 4 ira très bien.
Maintenant pour huiler, vérifiez d’abord que l’endroit est propre, sinon le nettoyer à l’alcool 90° à l’aide d’un chiffon en coton (pas d’essuye-tout qui risque de partir en petits morceau sitôt mouillé) et d’un autre petit pinceau le numéro 6 n’est pas encore utilisé.
Une fois l’endroit propre, trempez le pinceau n°4 dans la vaseline, égouttez-le sur le bord du pot et badigeonnez l’endroit à huiler.
Essuyer le surplus d’huile sur le bord des pièces.

Voilà.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: sewing38 (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 4 décembre 2015 01:09:22

de mon côté, je prends un compte gouttes

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Thierry H (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 4 décembre 2015 09:42:17

Et moi, j'utilise des burettes pour machines à coudre [t.hacquard.free.fr] . C'est étudié pour, et ça délivre juste la bonne goutte d'huile au bon endroit.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Odile (Adresse IP journalisée)
Date: ven. 4 décembre 2015 11:57:58

Moi de même et pour l'huile je prends de l'huile de marque. Suivant le magasin, Bernina ou Pfaff car j'ai trop peur que l'huile de vaseline sans marque ne soit pas d'aussi bonne qualité. Quand on voit la mauvaise qualité des outils Casto ou autres... On peut se poser des questions sur l'huile sans marque aussi. Mais bon, chacun fait comme il veut et gouttes à gouttes. Cela ne nous ruinera pas de toute façons.

Odile
[lamachineacoudre.net]

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Bernina0 (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 6 décembre 2015 09:18:17

Compte goutte et burette sont très bien.

Cependant je préfère le pinceau surtout quand il s'agit de huiler les tenons qui glissent dans les fourchettes.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Gérard (Adresse IP journalisée)
Date: sam. 26 décembre 2015 18:38:05

Avec la burette ou le compte goutte, j'en mets toujours trop, voire à côté...

Je viens d'essayer le huilage à la seringue... et c'est d'une précision redoutable, bien supérieure à la burette et au compte goutte !
Vous placez l'aiguilles à l'endroit à huiler, un tout petit coup sur le piston, et la goutte est pile où vous désirez.
Le problème avec la seringue, c'est que le joint d'étanchéité en caoutchouc finit par se ramollir et gonfler au contact de l'huile, et qu'elle est inutilisable au bout de quelques temps.
Rien n'est parfait...

La prochaine fois, j'essaye le "pique huile", comme les horlogers pour huiler les pendules. Un trombone déroulé devrait faire l'affaire.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: RLDWF (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 27 décembre 2015 09:02:27

Une machine à coudre en fonte ça fonctionne à l'huile. C'est un discour de réparateur entendu il y a longtemps, et ces quelques mots veulent tout dire.

Pour rassurer ceux qui craignent de mettre trop d'huile, j'affirme qu'on n'en met jamais trop puisqu'il ne faut pas oublier que pour chasser l'huile usagée et les particules dues à l'usure il est nécessaire de mettre assez de lubrifiant pour laver le palier ou la fourchette, donc il faut absolument en mettre de trop.

Sur ces vieilles machines en métal, il n'y a absolument aucun risque de réaction entre l'huile et le matériau, et le surplus d'huile est aisé à essuyer.

Et les taches d'huile sur les tissus me direz vous... Là encore le trop d'huile est meilleur que la parcimonie pour une raison bien simple :

Plus on est généreux avec l'huile, plus elle est claire de ce qui dégouline or il est plus simple de faire partir à la machine à laver une tache d'huile propre qu'une tache d'huile sale style cambouis.
De toute manière, comme on a essuyé le surplus et que régulièrement on lave les paliers à l'huile propre, qu'en prime on peut prendre la précaution de faire les premiers points sur un chiffon, on ne doit théoriquement pas avoir de problèmes de ce genre.

Je crois que vous aller regarder le huilage d'une toute autre façon maintenant.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Thierry H (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 27 décembre 2015 09:26:07

Tout à fait d'accord! c'est pour ça qu'il y a toujours un papier pour absorber le trop plein d'huile sous les machines en fonte. Et le vernis ancien se "nourrit" à l'huile.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: RLDWF (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 27 décembre 2015 09:42:20

J'ai un point de vue de mécanicien, je ne fais fonctionner les machines de madame qu'en révision et ce n'est donc pas moi qui couds.ça change beaucoup de choses je crois.

En plus avoir lu les déboires de Callisto m'a conforté sur le fait qu'un palier qui recrache de l'huile a bel et bien vu cette huile et qu'on ne s'est malheureusement pas contenté d'imbiber un bouchon de crasse caché insidieusement dans le trou de graissage.

Quand madame revient avec une machine à coudre, je gave d'huile jusqu'à ce que ça ressorte ou ça doit ressortir, sur chaque point de graissage, et j'insiste tant que je n'ai pas vu ressortir de l'huile. Je huile de la même manière tout ce qui est caché, tous ces recoins de mécanisme sans liaison directe avec les trous dans la tête comme il y en a beaucoup dans le nez, et qui sont plus graissés par projection d'une goutte d'huile sur une partie voisine que huilés sur eux-mêmes. Tous ceux qui ont refait une mac conprendrons de quoi je parle.

C'est AMHA la condition sine qua non à ce que la machine dure longtemps et qu'elle soit agréable à utiliser en toutes circonstances, même quand on y adjoint un accessoire très gourmand en énergie comme les hemstitchers etc.

Options: RépondreCiter
Re: Lubrification machine ancienne.
Envoyé par: Callisto (Adresse IP journalisée)
Date: dim. 27 décembre 2015 17:17:26

Vous me rassurez! Je mets toujours beaucoup d'huile (jusqu'à ce que ca coule) et je commençais à me poser de plus en plus de questions en lisant ce post ^^

Donc, je continue comme j'ai toujours fait (même si cela ne m'a pas forcément réussi, mais je continue à accuser l'huile, que j'ai pourtant achetée chez un revendeur Singer!)

Bonne soirée et merci pour vos posts: c'est gai de vous lire!

Options: RépondreCiter


Désolé, vous n'avez pas la permission d'envoyer ou de répondre dans ce forum.
This forum powered by Phorum.